Cinéma Pathé Marignan – Paris VIII

programme : Concours pour le réaménagement du cinéma Marignan

maître d’ouvrage : Europalace

architecte : ECDM architectes

localisation : Champs Elysées, Paris VIII

concours : 2003

Les Champs Élysées – paysage cosmopolite, international vers lequel convergent anonymes et célébrités, espace de représentation, icône d’un Paris relayé dans un imaginaire collectif mondialisé. Jeu d’influences avec l’éclat de l’avenue, le périmètre d’attraction du cinéma sera moins sur les Champs Elysées que dans les rapports entretenus avec les médias. La présence médiatique du Marignan utilisera la lisibilité de l’avenue tout en gardant distance et autonomie. L’emplacement est connu et identifié. La commercialité du lieu joue avec les flux des piétons et des voitures. Le projet s’insère dans un environnement international et dynamique tout en étant sélectif dans le choix de son public. On ira au Marignan comme on va au Queen ou au Fouquet’s, en feignant d’ignorer les Champs.

Le public viendra pour une grande part pour la spécificité du lieu en ayant probablement réservé par tout moyen de communication possible. Le territoire du Marignan est moins géographique que médiatique. L’existence dans les médias précède le lieu physique. Le Marignan est lieu dont on parle, espace d’événements, acteur de l’actualité, présent dans les médias. La fascination exercée par le cinéma est parfaitement relayée dans de nombreux domaines de notre environnement culturel et économique. Pourtant le luxe et le glamour sont absents des lieux de projection. Le projet propose de développer des synergies entre un lieu de projection et l’univers du cinéma en élargissant ses zones d’influences culturelles et économiques. Chaque surface du Marignan devra être qualifiée, réactualisée en permanence, afin de créer de l’image et des échanges, être garante de crédibilités culturelles et générer des activités économiques. Les circulations, halls, foyers, boudoirs deviennent des surfaces génératrices de chiffre d’affaires, de notoriété, garantes d’une attitude culturelle.