Immeubles de logements ZAC du Port – Pantin

programme : ensemble immobilier mixte, commerce et 120 logements

maître d’ouvrage : Nexity Apollonia

architecte : ECDM architectes – chef de projet : Boris Girin

architecte associé : S333

localisation : Pantin (93)

superficie : 9 850 m² SHON

concours : 2012

La temporalité, c’est cette matière qui offre à tout à chacun un regard croisé, fluide qui fait le lien entre le passé, le présent et le futur. Cette utilisation du « temps » constitue le matériau premier pour conter la naissance de nouvelles habitations et préfigurer de nouveaux usages.

Notre projet est un élément de cette sédimentation avec la réalisation d’un édifice pensé dans son interaction avec le paysage urbain qui l’entoure ; il est pensé comme une affirmation des valeurs de notre temps, imbriqué dans une transformation d’un paysage.

ARCHITECTURE – PAYSAGE

Notre projet est un élément de cette sédimentation avec la réalisation d’un édifice pensé dans son interaction avec le paysage urbain qui l’entoure ; il est pensé comme une affirmation des valeurs de notre temps, imbriqué dans une transformation d’un paysage.

Il ne s’agit pas là d’instaurer du pittoresque, une bizarrerie de plus, mais bien d’être un élément constituant du paysage, de participer à une géographie, à l’affirmation d’une perception topographique de la ville. La périphérie de la darse, ses limites, ses quais sont envisagés comme un plan support de volumes, de masse affirmée, mettant en tension Les Magasins Généraux, des silos, un bâtiment industriel, un pont ;

La question de l’épaisseur, de la saturation des pleins et des vides est ici centrale. Il s’agit d’habiter le paysage, d’introduire des filiations simples et évidentes avec l’environnement, d’être à la fois structuration de ce paysage et le donner à vivre le plus largement possible aux futurs habitants.

Ainsi le secteur de la ZAC du Port à Pantin s’inscrit dans une conception contemporaine de la ville métropolitaine pour proposer une urbanité paysagère faite de séquences imbriquant paysage et bâti.

DES MAISONS GIGOGNES

Nous mettons en œuvre dans le skyline de la ZAC du Port une silhouette dessinée par le contour de deux grandes maisons, par le contour de deux volumes généreux libérant les perceptions lointaines par des jeux de pentes et de retraits progressifs. Cette volumétrie contient de grandes maisons comme autant d’appartements singuliers, dilatés où les volumes prennent le pas sur les surfaces.

Il s’agit non seulement de se loger mais aussi de mettre en œuvre des connivences entre un chez soi et des espaces partagés, de générer des valeurs affectives que les résidents entretiendront avec leur résidence, de créer une histoire singulière que chacun pourra s’attribuer, de proposer des services, des espaces complémentaires aux logements (large balcon à ciel ouvert, cellier personnel).