Siège de la Caisse d’Épargne – Bordeaux

Programme : nouveau siège social Caisse d’Épargne Aquitaine Poitou-Charentes

Maître d’ouvrage : Nexity

architecte : ECDM architectes – chef de projet : Barbara Clout

Localisation : ZAC Jean Belcier, Ilot D1, Bordeaux (33)

Superficie : 11 120 m² SHON

Coût : – M€ HT

Concours 2012


PAYSAGE DES QUAIS

C’est un environnement organisé par le lit du fleuve, un paysage singulier des rives de la Garonne de Bordeaux. Nous sommes en présence d’un site tout en longueur, souligné par les halles rectilignes et le jeu des voiries. La parcelle s’inscrit dans cette géométrie accompagnant une linéarité liée intimement à la géographie. Ici tout est déplacement : l’eau, le flux des voitures, une promenade rectiligne qu’il convient d’accompagner sans la cadrer de façon excessive, sans figer un paysage dynamique caractérisé par la fluidité et le mouvement. Ici on voit loin, ici on est vue de loin, c’est donc un projet de paysage que vous nous proposons, un projet qui est vu tout en sachant être discret, un projet ouvert sur le grand Bordeaux, le fleuve, et son environnement.
Notre bâtiment sera donc linéaire et fluide, composé plus par des facettes, que par des façades. Il s’agit là de décomposer un mouvement et d’en garder la dynamique. La volumétrie de l’édifice est décomposée en une succession de plans, eux-mêmes somme d’une multiplicité de fragments, de quadrilatères aux multiples surfaces de blancs cristallins.

La présence du bâtiment s’estompe en une multiplicité de reflets clairs, presque pâles, multiples, à la blancheur dorée, nacrée.
Sur le quai, bord stable, construit, résistant et inaliénable, le rapport au sol est singulier ; notre bâtiment est posé plus que fondé : le quai est le support, l’élément organisateur de ce paysage minéral. Le rapport au sol se fait par un parallélépipède déployé sur tout le linéaire de la parcelle ; il fait ainsi écho à la Halle Debat Ponsan et l’accompagne en la dédoublant dans un gabarit similaire. Le volume est léger, boîte de verre transparente habillée de ventelles métalliques comme un long hangar à tabac. Il s’agit là d’une réinterprétation d’une architecture industrielle bioclimatique qui permet de se protéger des surchauffes tout en conservant une ventilation naturelle, de proposer une architecture structurée, rigoureuse, largement ouverte sur son environnement. Il s’agit aussi de s’inscrire sans nostalgie dans la mémoire industrielle de ce lieu, de trouver une filiation entre un passé et la structuration d’un nouveau quartier.

ORGANISATION FONCTIONNELE

Notre proposition pour le futur siège de la Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou-Charentes s’organise autour de trois strates totalisant 8 niveaux.
Les programmes partagés et à destination d’un public plus large que celui du personnel des bureaux sont regroupés dans les niveaux Rez-de-Chaussée et R+1 qui composent le Socle du bâtiment. Le Deck (R+2) constitue un niveau de césure qui met en valeur la Strate Haute (R+3-R+7) du bâtiment contenant la majorité des espaces de bureaux.
Le Socle est à l’alignement tandis que le pincement du volume des bureaux permet d’éviter les espaces résiduels au coeur des plateaux et offre un éclairage direct de tous les espaces de travail