Logements et centre bus RATP rue Père Corentin – Paris XIV

programme : logements, bureaux, crèche et centre bus RATP

maître d’ouvrage : RATP (Régie Autonome Des Transports Parisiens)

architecte : ECDM architectes – chefs de projet : Kikyun Kim / Benjamin Ferrer

photographes : Benoît Fougeirol / Salem Mostefaoui

localisation : 71-73 rue du Père Corentin, 75014 Paris

superficie : 6 560 m² HON

coût : 11 M€ HT

livraison : 2017

TOITURE, TERRASSES ET GRADINS

Le projet que la RATP nous a confié se compose de 2 bâtiments de logements imbriqués avec un centre bus.

Dans un travail spécifique et référencé prenant appui sur des réalisations parisiennes emblématiques telles que le bâtiment du passage d’Atlas d’Eugène Beaudoin et Marcel Lods ou celui d’Henri Sauvage implanté rue Vavin, le premier bâtiment de notre opération, implanté rue du Père Corentin, présente une façade en gradins qui se retourne en une succession de terrasses, faisant le grand écart entre un pavillon R+2 à la Mansart et un immeuble R+12 issu de la modernité, implantés librement au mépris de tout alignement au droit de l’entrée du centre bus. Ce travail de gradinnage émane d’une volonté d’ouvrir cette rue très étroite au soleil, au ciel, et désaturer le bruit de la rue en évitant le goulet de 2 façades strictement en vis-à-vis. Ainsi, chaque logement offre une possibilité de planter sur l’intégralité du linéaire de sa façade et contribue à la réalisation d’un jardin oblique dans la perspective de la rue qui se dilate en terrasses à chaque niveau.

Le second bâtiment, en coeur d’ilot, est quant à lui sculpté par les exigences élémentaires de la courtoisie urbaine. Le volume est compact, ramassé sous une immense toiture. La morphologie de l’ouvrage est ainsi composée d’arrêtes et de pans inclinés qui effacent sa présence au fur et à mesure que la construction s’élève. Le volume est dense avec un basculement de sa masse d’ouest en est exprimant un équilibre léger où le centre de gravité est presque à l’extérieur du volume.

Nous voulons conserver et exprimer cet objet comme un monolithe. Recouvert d’une peau unifiante de zinc gris anthracite, il semble être un galet dense, protégé des tumultes de la ville et pourtant largement ouvert sur le paysage alentour.

Hyper-contextuel, ultra-spécifique, le projet modelé par les contraintes du site, constitue un trait d’union, une synthèse entre deux territoires urbains, mêlant à l’intensité de la ville un poumon vert infini suspendu dans le ciel de Paris.

ROOF, TERRACES AND STEPPED FACADE

The project that RATP has entrusted to us consists of the realization of 2 housing buildings imbricated with a bus center.

In a specific and referenced work based on emblematic Parisian operations such as the building of the Atlas passage designed by Eugène Beaudoin and Marcel Lods or the one by Henri Sauvage located rue Vavin, the first building of our operation, implanted rue du Père Corentin, presents a stepped facade combined with terraces to solve the wide gap existing between the buildings that surround it : a R+2 Mansart-type pavilion and a R+12 building resulting from the modernity implanted freely in disregard of any alignment. This work of graduation also emanates from a desire to open this very narrow street to the sun, to the sky, and to desaturate the noise of the street by avoiding the bottleneck of 2 facades strictly in vis-a-vis. Thus, every dwelling offers a possibility to plant on the entirety of the linear of its facade and contributes to the realization of a future suspended oblique garden in the perspective of the street.

The second building, in the heart of the block, is sculpted by the basic requirements of urban courtesy. The volume is compact, gathered under a huge roof. The morphology of the work is thus composed of edges and inclined faces which erase its presence as the construction rises. The volume is dense with a shift of its mass from west to east expressing a slight balance where the center of gravity is almost outside the volume.

We want to preserve and express this object as a monolith. Covered with an unifying anthracite gray zinc skin, it sounds like a dense smooth boulder, protected from the tumult of the city and yet widely open to the city.

Hyper-contextual, ultra-specific, the project modeled by the constraints of the site, is a link, a synthesis between two urban territories, mixing the intensity of the city and a endless green lung suspended in the sky of Paris.

 
 
 
 
 
 
01 Corentin - Plan masse
 
 
 
 
 
 
Schemas_General-PR WEB
 
 
 
 
 
 
03 Corentin - Schéma général
 
 
 
 
 
 
05 Corentin_Axonométrie
 
 
 
 
 
 
06 Corentin - Coupe bâtiments A et B
 
 
 
 
 
 
05 Corentin - Coupe bâtiment A et élévation bâtiment B
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
09 Corentin_Typologies 2
 
 
 
 
 
 
11 Corentin - Elévation bâtiment A
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
15 Corentin_Photo B.Fougeirol
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
19 Corentin - Coupe bâtiment B
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
20 Corentin_Photo B.Fougeirol
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
24 Corentin_Photo B.Fougeirol
 
 
 
 
 
 
25 Corentin_Photo B.Fougeirol